3  Films - conférences

 
 

Terre immense, terre sauvage, terre d’aventuriers, l’Australie fait rêver... Avec seulement 22 millions d’habitants sur une superficie grande comme 14 fois la France, on se sent libre à pleins poumons dans le” bush” ou les pistes de sable rouge. La nature est grandiose et la faune australienne extraordinaire avec ses oiseaux multicolores, ses émeus, koalas, et kangourous partout. Tout au Nord, les crocodiles, serpents et autres varans font plutôt frissonner.


Après avoir parcouru plus de 110 000 km en 4 X 4, Jean Charbonneau et Dong Wei vous emmènent pour une grande traversée Sud - Nord, de Sydney à Darwin, à la découverte de ces immensités sauvages et de leurs habitants originaux comme Harry et Sacha, chercheurs d’opales, Steve, artiste “sandologiste”, et François, un français adopté par les Aborigènes. La culture aborigène remonte à plus de 40 000 ans et suscite de plus en plus de respect. Même si l’héritage britannique est omniprésent, l’Australie s’ouvre maintenant vers l’Asie et s’émancipe à l’américaine: c’est un pays neuf où tout reste encore à inventer.

Un tour complet de l’Australie en trois films long métrage, pour un pays immense (14 fois la France).

Vous pouvez commander le DVD ou le Bluray de ces films, ou bien patienter pour une présentation en direct et la rencontre avec l’auteur. Le détail des tournées de film-conférences sera détaillé en page d’accueil dès qu’il sera disponible.

Si vous êtes (ou connaissez) un organisateur de manifestations culturelles (Mairie, service culturel, association culturelle, MJC, centre culturel, etc...), il est possible d’organiser une rencontre, en espérant trouver la date la plus propice, selon notre calendrier de déplacements.

Les grandes séquences


1ère Partie - l’Australie du Sud : provinces de New South Wales, Victoria et South Australia

  1. Sydney, cité historique et métropole cosmopolite. Un habitant, Hugh, nous explique cette nouvelle société. Fête du Nouvel An sur la baie.

  2. Traversée des montagnes bleues, puis des Alpes Australiennes sous la neige

  3. Descente avec les kangourous et arrivée au Victoria: Melbourne, capitale du Sud.

  4. Les souvenirs de la ruée vers l’or et la grande route de l’Océan. Rencontre avec les koalas

  5. Plongée avec des baleines et des lions de mer en Australie du Sud

  6. Remontée vers le parc national de Mongo entre désert et lacs salés.

  7. la vie dans l’outback et l’école de l’air pour éduquer les enfants, malgré l’isolement.


2nde Partie - l’Australie du Centre rouge (Red Center) et du Nord tropical (Top End)

  1. La Stuart highway, la grande route du centre : 3200 km avec les road trains.

  2. Coober Pedy, centre mondial des opales. Rencontre avec Sacha, un nouveau pionnier et Harry, un vieil aventurier.

  3. Uluru, un gigantesque monolithe sacré, au cœur de la culture aborigène.

  4. Alice Springs, capitale du Centre rouge. La fête délirante d’Henly-on-Todd.

  5. La nature tropicale du Nord et sa faune. Le parc national de Kakadu.

  6. la terre d’Arnhem : rencontre avec François, un français adopté par les aborigènes.

  7. Darwin, porte de l’Asie et les espoirs d’une nouvelle Australie.


Le film dure 1h25 mn + présentation + entracte + débat éventuel = 2 bonnes heures

Découvrez 
la bande - annonce...
sur Dailymotion - durée 1 mn 40http://www.dailymotion.com/video/xq2vfr_australie-charbonneau-bande-annonce-vf_shortfilmshttp://www.dailymotion.com/video/xq2vfr_australie-charbonneau-bande-annonce-vf_shortfilmshttp://www.dailymotion.com/video/xq2vfr_australie-charbonneau-bande-annonce-vf_shortfilmshttps://www.dailymotion.com/video/x6scn1rshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2

Quelques échos


Envoyé : lundi 4 mai 2009 05:26

À : contact@auteurs-cineastes-conferenciers.com

Objet : Jean Charbonneau: excellent en son domaine

 

Jean Charbonneau m'a vraiment marqué par sa façon simple et claire de décrire l'Australie. Quel beau moment! J'ai eu le plaisir de l'écouter lors de sa représentation à Granby le dimanche 3 mai. Ce fût rafraîchissant de connaitre ce continent avec sa famille, à travers la faune, les gens, les Aborigènes, la mer, le désert. Un excellent survol conçu par un homme exquis et expérimenté en son domaine. J'espère le revoir avant 5 ans !! Ce fût mon visionnement préféré depuis le début de mon suivi des Grands explorateurs.

Les dernières Nouvelles d’Alsace - le 21 octobre 2008 ---------------- CONNAISSANCE DU MONDE ____________________________________

Au bout du Didgeridoo, l’Australie...


Entre les commentaires passionnés de Jean Charbonneau, le ciné-conférencier, les superbes images de son film et l’impressionnante musicalité du Didgeridoo joué par Grégory Zwingelstein, tous les ingrédients étaient réunis jeudi soir à l’Espace Culturel Saint Grégoire pour démarrer agréablement le cycle Connaissance du Monde de la saison 2008-2009. Décrivant tout d’abord son parcours sur la carte affichée à l’écran, Jean Charbonneau a su ensuite commenter avec force détails et beaucoup d’humour son périple entrepris avec son épouse sur cette île-continent qu’est l’Australie. Témoins d’une présence renouvelée depuis plusieurs années dans ce pays, ces images illustrent bien cette notion de terre d’aventure. Longues baies, immenses plages ou désert rouge sans fin ne donnent qu’une envie: prendre son sac et partir tenter de découvrir l’or ou les opales.

Invité surprise, Grégory Zwingelstein a admirablement complété cette ambiance australienne par les démonstrations de Didgeridoo, instrument emblématique du peuple aborigène. Originaire de la vallée de Munster, ce jeune homme a appris la maîtrise du Didgeridoo avec l’un des grands maîtres aborigènes australiens. A n’en pas douter, c’est une belle performance qu’il a accomplie jeudi soir en jouant.

Interview radio sur RCF Angers

- 8 minutes -

l’aventure du Continent rouge

film numérique haute définition en 16/9 - durée totale 1 h 24 mn

L’Australie la plus connue, historique (Sydney, Melbourne) et désertique (le Centre Rouge, Uluru, Kakadu)

 

Accueil       Film Australie        Expositions        Spectacles audiovisuels     Multivisions Chine     Portfolios       

Livres, DVD , brochures, CD        Revue de presse        Biographie        Liens et Contact

© Photographies, conception  et réalisation Jean Charbonneau. Tous droits réservés pour tous pays.

Souvenirs...

                                      sur les pistes du rêve   

film numérique haute définition en 16/9 - durée totale 1 h 26 mn

L’Australie tropicale d’Est en Ouest, hors des sentiers battus, au cœur de la nature et des cultures aborigènes

L'aventure tropicale hors des sentiers battus

De Brisbane à Broome, du Queensland aux confins du Kimberley


L’Australie tropicale des forêts humides et des savanes torrides.

Des sites préhistoriques aux grandes stations d’élevage.

Des marécages moites aux profondeurs de la Grande Barrière de corail.

Vous plongerez en pleine nature, à la découverte de richesses naturelles grandioses, peuplées d’animaux typiques et d’Australiens hors du commun. Rendez-vous sublimes le jour de rodéo ou parmi des Aborigènes parés pour un corroboree de danses traditionnelles.

L’Australie est un pays immense et contrasté que sillonnent des aventuriers sur les pistes du rêve,

à la recherche de mille paradis cachés.


« Pour aimer profondément le pays, il faut avoir passé des mois à suivre des routes rectilignes, à tressauter sur des pistes rouges en forme de tôle ondulée pour se retrouver au beau milieu de nulle part, quelque part entre le vent, les mouches et les petits dragons qui observent l’intrus en train de s’agiter. Là, vous n’êtes qu’un passager du temps, voguant entre préhistoire, immensité vierge, et oasis décadentes, hantées par des ombres aborigènes, en marge du développement. J’aimerais vous inviter sur ces pistes du Rêve pour ressentir ces immensités rouges, l’étrangeté des paysages, la solitude du voyage, le miracle des rencontres improbables».

Par exemple, Yvonne, perdue en pleine forêt, recueille tous les animaux blessés. Sa maison est devenue une véritable arche de Noé, avec des kangourous, bettongs, possums et autre kookaburras. Elle ne vit que pour ça, se levant à 3 heures du matin pour biberonner des petits kangourous orphelins.

C’est par hasard que nous avons rencontré Bill, un Aborigène qui nous a conduit devant un des plus beaux trésors rupestres d’Australie. « Imaginez que vous croisez un fermier, qui vous emmène directement devant Lascaux, sur un chemin que lui seul connaît, parce qu’il l’a taillé dans la forêt. »

Plus en détails...

L’Australie ne se livre pas au voyageur pressé. C’est un immense pays vide, grand comme 15 fois la France, où tout le monde habite du même côté, la côte Est et Sud-Est.

Après avoir réalisé précédemment « l’aventure du Continent rouge » un road movie de Sydney à Darwin, cette fois, Jean vous propose une grande diagonale Est-Ouest qui part de Brisbane, la capitale du Queensland, remonte jusqu’à la pointe extrême du Cap York et repart plein Ouest sur la Savannah way, pour atteindre finalement Broome, aux confins du Kimberley.

L’idée de ce film est de nous écarter des sentiers battus, sur des pistes où seul le 4 X 4 peut passer pour vous plonger dans la grandeur nature et vierge de l’Australie, ces sites précieux comme la grande barrière de corail, la forêt humide du Cap York, une « cité perdue » dans un écrin de forêts, à 160 km du premier village habité.

Puis nous atteindrons le Kimberley où les rochers rougissent, gardés par de gros baobabs ventrus et torturés. Le parc national le plus célèbre s’appelle Bungle Bungle, mais partout la nature est grandiose et généreuse, avec des chutes d’eau jusqu’à 70 mètres de haut, des vallées idylliques où résonnent les cris des cacatoès, sous l’œil blasé des crocodiles endormis, la gueule ouverte.

Dans les herbes folles paissent des troupeaux, loin des hommes, jusqu’au jour où des hélicoptères viennent les arracher à leur paradis, sonnant le glas d’une vie originelle, sans soucis. La vie pure et dure des fermiers est consacrée le grand jour de rodéo : spectacle garanti.

C’est aussi au Kimberley, dans le secret des paysages vierges, qu’on surprend des figures énigmatiques de Wandjina et de Gwiom Gwiom, ces Esprits mythiques issus du Temps du Rêve. Les artistes peintres de Mowanjum y consacrent tout leur art et, chaque année, un festival aborigène rend hommage à ces Esprits.

Au bout du voyage, Broome et la péninsule de Dampier, les yeux rivés sur les fonds de l’océan. C’est là que depuis 140 ans des Japonais plongeaient, au péril de leur vie, jusqu’à ce qu’on trouve la bonne façon d’élever ces huitres magiques qui offriront aux dames des rivières de perles nacrées.

Bill et ses petits Esprits (Territoire-du-Nord)                    Le Kimberley sauvage en plein bush                            Brisbane près du Musée d’Art moderne

Les grandes séquences :

1ère partie : du Queensland...

  1. •   Origine du monde aborigène et découverte de l’Australie

  •   Brisbane capitale du bon vivre, non loin de Surfers Paradise

  1. •   Les fresques rupestres de Carnarvon et la nature sauvage

  2. •Des animaux bizarres comme les monotrèmes et les marsupiaux

  3. •Rencontre avec Yvonne dans son arche de Noé

  4. •Fraser Island, la plus grande île de sable et la Grande Barrière de corail

  5. •Cairns, la forêt humide et Cooktown, la dernière frontière blanche

  6. •La piste du Cap York, 650 km d’aventures jusqu’au Tip, le bout de l’Australie.

  7. •Laura, des fresques millénaires et un exceptionnel festival aborigène


2nde partie : au Kimberley

  1. •    La Savannah Way : une longue piste isolée avec ses « cités perdues »

  2. •Rencontre avec un Aborigène qui nous dévoile des fresques millénaires.

  3. •Le Kimberley : de grandes stations d’élevage et leur rodéo annuel

  4. •Grandeur nature : le parc national des Bungle Bungle et les chutes Mitchells

  5. •Les trésors rupestres du Kimberley : les Esprits Gwiom Gwiom et Wandjina

  6. •La peinture aborigène et le festival annuel de Mowanjum

  7. •Broome : des fermes de culture de perles et les rêves de l’océan.


  8. Le film dure 1h26 mn + présentation + entracte + débat éventuel= 2h15 mn

Quelques échos de spectateurs :

  1. -«Bonsoir! Je veux juste vous faire part que le film sur l'Australie est le plus beau que j'ai vu aux Grands Explorateurs et j'en ai vu plusieurs. Jean Charbonneau est un cinéaste extraordinaire. Chapeau, c'était une splendeur Merci.» Michèle Durocher le 24/03/2015

  2. -«Un de mes films préférés: "Australie sur la piste du rêve". Les images sont de toute beauté, la musique est excellente. Un pays et de l'aventure. D'un point A à un point B sur la piste rouge. Wow! Le rythme est parfait. Chapeau. À ne pas manquer. Merci Jean.» Michèle Leclerc  le 19 avril 2015.

Pour 
acheter le DVD ou le 
Blu-rayLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlshapeimage_5_link_0shapeimage_5_link_1shapeimage_5_link_2shapeimage_5_link_3

Lost City, «la cité perdue» loin de Boroloola sur la Savannah Way

Cliquez sur l’image pour écouter

Cliquez sur l’image pour écouter

Pour 
acheter le DVD ou le 
Blu-rayLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlshapeimage_6_link_0shapeimage_6_link_1shapeimage_6_link_2shapeimage_6_link_3

du grand Ouest à la Tasmanie

film numérique haute définition en 16/9 - durée totale 1 h 28 mn

L’Australie moins connue de l’Ouest, le plus grand état australien, rouge, et la Tasmanie verte, le plus petit

L'aventure grandeur nature

De l'Australie-Occidentale, le plus grand état australien, à la Tasmanie verte, le plus petit.

L'Ouest sauvage, du Pilbara rouge et sec, aux récifs coraliens où transitent les requins-baleines.

Du désert des Pinnacles au lac Ballard asséché, sur la piste des prospecteurs d'or.

De Kalgoorlie, la plus grande mine d'or à la côte Sud-Ouest, Wave Rock, et les plus hautes forêts.

L'île Rottnest, Freemantle, la ville branchée, et Perth, la capitale moderne la plus isolée du monde.

La Tasmanie, une mémoire douloureuse, une histoire mouvementée et la nature grandiose.

La forêt primaire des plus hauts arbres du monde où se récolte un miel extraordinaire.

Un trésor animalier bien préservé : potoroo, pademelon, wombat, dasyurus, et le fameux diable.

Un grand tour de la Tasmanie littorale entre des îles paradisiaques et des falaises vertigineuses.

L'esprit traditionnel "tassie". La fête rétro d'Evandale et Hobart, la petite capitale.

Les grandes séquences :

1ère partie : l’Australie rouge des grands espaces de l’Ouest...

- le Pilbara très sec : parcs nationaux de Karijini et Millstream

- les pétroglyphes de Burrup, expliquées par l'archéologue Ken Mulvaney,

- Ningaloo Reef, plongée au milieu des coraux, puis avec les requins baleines

- La Gascoygne et la Baie des Requins, célèbre pour ses dauphins.

- Le parc de Kalbarri, un lac rose et Geraldton, centre mondial de la langouste

- Le désert des Pinnacles, et l'immense Lac Ballard devenu centre d'art.

- Les nouveaux prospecteurs d'or : Kevin le Français et Marty l'Australien.

- La grande mine d'or de Kalgoorlie. L'eau vitale par un cordon ombilical de 530 km.

  1. -Wave Rock, le rocher-vague, et la côte sud, sur la mémoire des navigateurs français

- L'ïle Rottnest, Freemantle la ville "bobo" et Perth, la capitale au fin fond du monde


2nde partie : l’Australie verte des lacs et des forêts deTasmanie

- L'histoire sombre des forçats. L'extermination des Aborigènes et du tigre.

- Grandeur Nature : le Parc national de Cradle mountain et la faune marsupiale : wombat, potoroo, pademelon, possum, bandicoot, et dasyurus.

- le diable de Tasmanie, symbole d'une nature extraordinaire, en danger.

- La forêt des plus vieux et des plus grands arbres. L’âme forestière et l'industrie du bois.

- Le miel extraordinaire de "leatherwood", l'or de la forêt primaire tempérée.

- L'esprit "villagy" de Tasmanie. A Evendale, une course contre le temps.

- la côte sauvage de l'Ouest et la côte Nord : des lions de mer et des petits manchots.

- La côte Est : la Bay of Fires, le parc de Freycinet, l'île Maria, la presqu'île de Tasman.

- L'île Bruny, un petit paradis, jusqu'à Cookle Bay, la pointe extrême face à l'Antarctique.

- Hobart, la capitale. Le port, le marché, le Musée Mona et le soir sur le Mont Wellington.

  1. Le film dure 1h28 mn + présentation + entracte + débat éventuel = 2h15 mn

Plus en détails...

L’Australie est un pays immensément vide, grand comme 15 fois la France, où tout le monde habite du même côté, la côte Est et Sud-Est. Après 9 séjours de 3 mois à sillonner cet immense continent, j’ai voulu terminer mon tour d’Australie, en 3 films, par les régions les moins connues, et pourtant tout aussi étonnantes.

L’idée de ce film est de vous inviter vers de nouvelles aventures, hors des sentiers battus, riche de nature grandiose et vierge.

L’Australie-Occidentale, tout d’abord, est le plus grand état australien (5 fois la France en superficie) dont nous découvrirons toutes les régions, sauf le Kimberley qui est présenté dans l’autre film «sur les pistes du rêve». C’est un état très contrasté. L’intérieur du pays est semi désertique, rouge de latérite et jaune de spinifex, ces touffes d’herbe piquante où se réfugient les reptiles. Ces régions apparemment inhospitalières, recèlent de véritables trésors naturels tels que le Parc National de Millstream et surtout celui de Karijini où de profondes gorges rouges enserrent des cours d’eau raffraichissante. L’autre grande richesse est toute intérieure et tient en 2 mots : le fer et l’or. Au Pilbara, les plus grandes mines de fer hissent l’Australie au premier rang mondial et, sur un axe transversal entre Marble Bar et Esperance, les mines d’or, elles, amènent le pays au second rang mondial. Des milliers de prospecteurs auscultent ces régions avec leur « poêle à frire », chacun avec son expérience et ses histoires favorites pour espérer débusquer une plus grosse pépite.













L’enfer des mines et la rude beauté des déserts, où se cachent des lacs éphémères, changent progressivement, à l’approche de l’océan. Tout le littoral est paradisiaque, déroulant des plages infinies de sable fin, ou des rochers sauvages giflés par les vagues. Le Parc National de Ningaloo est un écrin de nature où des multitudes de poissons multicolores frétillent entre les grandes roses de corail dur. Des requins de récifs et des requins tigres viennent s’y nourrir, mêlés aux raies-aigles et aux raies mantas. L’expérience la plus mémorable est de prendre un tour organisé pour nager avec les requins-baleines en migration. Aucun danger, mais de sérieuses palpitations en voyant arriver ce monstre de 12 mètres de long avec sa grande gueule ouverte.

En approchant le Sud-Ouest de l’Australie, le paysage rouge laisse bientôt place à d’immenses plaines jaunes couvertes de colza en fleur au printemps, ou bien un tapis de verdure de 500 km de long : le plus grand grenier à blé d’Australie. Puis la forêt prend le dessus, des eucalyptus de 90 mètres de haut, appelés tinggle ou karri, jusqu’à la mer du Sud. Du côté d’Esperance se succèdent de belles plages de sable blanc, fin comme de la farine, alors que vers la pointe Sud-Ouest, la côte est déchiquetée par les vagues où convergent les surfeurs du monde entier. Par là sont passés  les grands navigateurs britanniques ou français comme Bruni d’Entrecasteaux, à la recherche de La Pérouse, et Nicolas Baudin qui, en 1802-1803 dressait les premières cartes de l’Ouest. Agacés par ces français, les Britanniques fondaient Albany, puis Freemantle et aussitôt Perth en 1829. C’est aujourd’hui une capitale moderne, cosmopolite et riche, isolée au fin fond du monde, à 4000 km de Sydney.

Deux grandes fresques murales près de l’Université de Perth. Au centre, un ami prospecteur me prête deux grosses pépites de plus de 200 grammes...

La Tasmanie est le plus petit état australien, si on exclut ACT, le territoire de la capitale, Canberra. La superficie de l’île équivaut presqu’à l’Irlande, mais elle est neuf fois moins peuplée. La Tasmanie, est une Suisse en Australie, montagneuse, vallonnée, verte et boisée.

Le plus négatif est son histoire : d’abord terre de forçats, puis d’immigrants peu scrupuleux qui se taillaient une terre au détriment des Aborigènes, chassés, violés, massacrés jusqu’au dernier. Le tigre de Tasmanie, le thylacine, n’échappa pas, non plus, au massacre puisque le dernier périt en 1936.

Aujour’d’hui la Tasmanie est d’abord un sanctuaire naturel où s’étend la dernière forêt primaire tempérée du monde qui couvre 17% du territoire. Là, se cachent des animaux uniques au monde comme le dasyurus, disparu du continent australien, le pademelon, le potoroo et surtout le diable de Tasmanie. Malgré un cancer du visage qui a décimé environ 80% de la population, les chercheurs ont bon espoir d’arrêter la maladie et, en attendant, constituent des réserves saines, en vue d’une réintroduction.

Au cœur de la forêt tasmanienne, se cache le plus vieil arbre d’Australie, le pin huon qui approche 3000 ans et doit son nom au navigateur français Huon de Kermadec, commandant de «l’Espérance». Dans la vallée Styx du Parc National de Mount Field s’élèvent aussi les plus hauts arbres du monde, des eucalyptus regnans culminant jusqu’à 100 mètres de haut, soit un immeuble de 30 étages ! Cette forêt humide primaire, inscrite au patrimoine mondial, recèle un autre trésor très prisé, un arbre extraordinaire, le leatherwood (Eucryphia lucida) : ses petites fleurs blanches exhalent un parfum inégalable, que butinent des millions d’abeilles soigneusement disposées là pour produire un miel sauvage extraordinaire, l’or de la Tasmanie.

Petit état par sa superficie, grand par sa nature intacte où se ressourcent des millions de randonneurs et de vacanciers à la recherche d’un petit coin de paradis, de préférence sur la côte Est, ou bien au Sud, sur l’île de Bruny, ainsi nommée par le Chevalier Bruni d’Entrecasteaux, bien-sûr !

La Tasmanie est un grand village à l’esprit rural et familial, soucieux d’art de vivre et de nostalgie, mais aussi curieux de modernité, jusque dans sa petite capitale, Hobart, la plus vieille ville d’Australie après Sydney.

La course rétro d’Evandale, au Nord de la Tasmanie

Petit déjeuner en bonne compagnie, dans le Parc de Freycinet

Méditation au pied d’un eucalyptus regnans de 100 mètres de haut

A 1545 m d’altitude, Cradle Mountain est le cœur vert de la Tasmanie

Pour 
obtenir le DVD ou le 
Blu-rayLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlLivres,_DVD,_CD.htmlshapeimage_9_link_0shapeimage_9_link_1shapeimage_9_link_2shapeimage_9_link_3